Quels aménagements pour une personne handicapée ? 

Partagez-moi !

Le handicap est une réalité qui touche 5 millions de personnes en France. Parmi elles, deux millions ont une mobilité réduite. Nombre d’entre eux, par choix ou par obligation, restent chez eux. C’est souvent possible à condition d’aménager son domicile pour une personne handicapée. Les Dossiers de l’épargne vous expliquent quels aménagements réaliser chez vous pour y vivre l’esprit tranquille.

Le matériel pour personnes handicapées

Lorsque l’on est handicapé, la maison peut devenir un véritable champ d’obstacles. Salle de bain, cuisine, escaliers doivent être aménagés afin d’être accessibles à la personne en fauteuil roulant.

Hormis le matériel médical pour personne handicapée, il est indispensable de  disposer d’un matériel adapté dans toute la maison.

Très utile, un élévateur pour handicapé ou monte-escalier peut permettre aux personnes en fauteuil roulant de monter à l’étage. Le plus souvent, le système peut être installé sur un escalier droit ou tournant. Il s’ancre sur les marches et/ou le mur.

Pensez également qu’un fauteuil roulant pour handicapé est plus large qu’une personne valide. Il vous faudra donc retirer les portes et peut-être également élargir le chambranle.

Un autre type de matériel pour personnes handicapées peut être utile : un configurateur de maison afin de contrôler parfaitement l’environnement alentour : éclairage, télévision, porte…

Tout ceci constitue de véritables aides techniques pour les personnes handicapés, qui leur facilitent le quotidien.

L’aménagement des pièces à vivre

La salle de bain nécessite d’être bien aménagée pour un handicapé. Baignoire à porte, barre de maintien, cabine de douche sans rebord, chaise de douche, lavabo ergonomique… les solutions pour simplifier la toilette sont multiples et s’adaptent à tous les niveaux de handicap.

De même, la cuisine demande un aménagement spécifique pour handicapé. De nombreux éléments sont adaptables : éviers et plans à hauteur variable, robinetterie optoélectronique,…

Et au niveau financier ?

Pour les travaux d'adaptation de logements, renseignez-vous auprès de votre MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), qui peut vous accorder des aides financières. Vous pouvez également disposer de l’aide de l’ANAH, de crédits d’impôts et de la TVA à 5,5%.

En cas d’invalidité suite à un accident de la vie privée ou médical, avoir souscrit une garantie des accidents de la vie (GAV) peut vous aider à financer les soins et les travaux d’aménagement. Les dossiers de l’épargne comparent pour vous les contrats garantie accidents de la vie.

Partagez-moi !